Miraï, ma petite soeur

Genre : Animation
Sortie le : 26/12/2018 (01H38)
Réalisateur : Mamoru Hosoda
Acteurs :

Kun est un petit garçon à l’enfance heureuse jusqu’à l’arrivée de Miraï, sa petite sœur. Jaloux de ce bébé qui monopolise l’attention de ses parents, il se replie peu à peu sur lui-même. Au fond de son jardin, où il se réfugie souvent, se trouve un arbre généalo-ma-gique. Soudain, Kun est propulsé dans un monde fantastique où vont se mêler passé et futur. Il rencontrera tour à tour ses proches à divers âges de leur vie : sa mère petite fille, son arrière grand-père dans sa trépidante jeunesse et sa petite sœur adolescente ! A travers ces aventures, Kun va découvrir sa propre histoire.

Bande Annoncehttps://www.youtube.com/watch?v=aS4PPyVaJCc



Critique

Par Mathieu Perrichet - posté le 14/11/2018

Une histoire de famille

Présenté à la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes 2018, Miraï, ma petite sœur,  le dernier film d’animation du Japonais Mamoru Hosoda (La Traversée du TempsSummer WarsAme et Yuki - Les Enfants Loups, Le Garçon et la Bête) aborde à travers les yeux d’un jeune garçon de 4 ans, qui voit arriver dans son quotidien une nouvelle née, des thèmes tels que la jalousie, la difficulté de trouver sa place au sein d’une famille, l’identité, et de façon plus générale l’enfance. Mêlant hyper réalisme et fantastique, le film embarque le spectateur dans une sorte de conte philosophique, initiatique. Une histoire empreinte de poésie dans laquelle le petit protagoniste voyage entre le passé, le présent et le futur comme par magie. De chacun de ses périples, de chacune de ses rencontres, tantôt fantaisistes, tantôt émouvantes, il en apprend davantage sur son père, sa mère, sa sœur, son grand père ou même son chien, et en tire des leçons, lui permettant de s’apprivoiser lui-même. Un peu déroutant parfois, on prend finalement toute la mesure de ce joli long métrage à portée de tous, sensible et très esthétique, une fois celui-ci terminé. Que l’on peut en avoir une vue d’ensemble. Plein de bon sens, Miraï, ma petite sœur apporte une réflexion onirique universelle sur ce qu’est une famille. Clairement, un divertissement idéal tant pour les petits que les grands, qui tombe fort à propos en pleine période de fêtes de fin d’année.                        

Mathieu Perrichet


A lire également